Avoir et Etre étaient deux frères…

Avoir et Etre étaient deux frères

 

Entre performance et sagesse où est l’équilibre aujourd’hui ?

Pour répondre à cette question, j’ai envie de partager avec vous la plume d’un poète amoureux de la langue française :

« Parmi mes meilleurs auxiliaires, il est deux verbes originaux,
Avoir et Être étaient deux frères, que j’ai connus dès le berceau.
Bien qu’opposés de caractère, on pouvait les croire jumeaux,
Tant leur histoire est singulière. Mais ces deux frères étaient rivaux.
Ce qu’Avoir aurait voulu être, Être voulait toujours l’avoir,
À ne vouloir ni dieu ni maître, Le verbe Être s’est fait avoir.

Son frère Avoir était en banque, et faisait un grand numéro,
Alors qu’Être, toujours en manque, souffrait beaucoup dans son ego.
Pendant qu’Être apprenait à lire, et faisait ses humanités,
De son côté sans rien lui dire, avoir apprenait à compter.
Et il amassait des fortunes, en avoirs, en liquidités,
Pendant qu’Être, un peu dans la lune, s’était laissé déposséder.

Avoir était ostentatoire, lorsqu’il se montrait généreux,
Être en revanche, et c’est notoire, est bien souvent présomptueux.
Avoir voyage en classe Affaires, il met tous ses titres à l’abri.
Alors qu’Être est plus débonnaire, il ne gardera rien pour lui.
Sa richesse est tout intérieure, ce sont les choses de l’esprit.
Le verbe Être est tout en pudeur, et sa noblesse est à ce prix.

Un jour, à force de chimère, pour parvenir à un accord,
Entre verbes ça peut se faire, ils conjuguèrent leurs efforts.
Et pour ne pas perdre la face, au milieu des mots rassemblés,
Ils se sont répartis les tâches, pour enfin se réconcilier,
Le verbe Avoir a besoin d’Être, parce qu’être, c’est exister.
Le verbe Être a besoin d’avoir, pour enrichir ses bons côtés.
Et de palabres interminables, en arguties alambiquées,
Nos deux frères inséparables, ont pu être et avoir été. »
Extraits Chanson Avoir & Etre – Yves Duteil

Et vous , où en êtes-vous entre être et avoir ? Les avez-vous réconciliés ?  Les mettez-vous au service d’un projet qui vous tient à coeur ?

Contactez-moi si vous souhaitez en parler.

Au plaisir de capter votre instant,

Marie Ortoli

 

 

  1. Marie,

    Tu poses la question : « Entre performance et sagesse où est l’équilibre aujourd’hui ? »

    Je te propose en forme de réponse cet extrait d’un livre qui ne me quitte plus. Il est certes moins poétique, mais avec un brin d’humour, je le rapproche volontier de ce que nous dit Bourville dans un sketche bien connu, et ave cune orthographe adaptée :  » Le FAIRE c’est mieux ».

    C’est une façon de voir un pey différente qui me convient mieux
    Je trouve interressant de passer du DEUX, au TROIS.

    Mais la encore le « LIRE » c’est mieux.

    Dernière chose, merci pour ces partages que j’apprécie beaucoup.

    Voici maintenant ce texte.

    On peut considérer que la vie a trois niveaux : Être, Faire, Avoir.

    Être représente l’expérience fondamentale d’être vivant et conscient. C’est l’expérience révélée par la méditation profonde, être totalement accompli et tranquille en soi-même.

    Faire se rattache au domaine du mouvement, de l’activité, et est issu de l’énergie créatrice naturelle qui s’écoule à travers tout ce qui vit; c’est la source de notre vitalité.

    Avoir représente la relation que l’on a avec les êtres et les choses qui nous entourent dans l’univers. c’est la faculté d’admettre et d’accepter les choses et les gens dans notre vie et de partager confortablement avec eux le même espace.

    On peut représenter ces trois niveaux: Être, Faire, Avoir, par un triangle dont chaque côté soutient les autres.
    Aucun n’est en conflit avec les autres.
    Tous existent simultanément.

    Les gens essayent souvent de vivre à l’envers.

    Ils tentent d’avoir plus de possessions ou plus l’argent afin de faire davantage ce qu’ils veulent, croyant que c’est la voie pour être heureux.

    En fait, ça marche dans l’autre sens.
    Il vous faut d’abord être ce que vous êtes vraiment, puis faire ce qui est nécessaire afin d’avoir ce que vous désirez.

    Le but de la visualisation créatrice est :
    Nous relier à notre être.
    Nous aider à nous concentrer et ainsi faire plus facilement.
    Accroître et élargir notre avoir.

    Extrait de :

    Techniques de visualisation créatrice – La puissance de la pensée – Shakti Gawain – J’ai lu- Pages 59 et 60

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :