Biodanza, Holacracy et Coaching

Biodanza, Holacracy et Coaching

Sud de la France

Quel est le lien entre Biodanza, Holacracy et Coaching ?

Si je vous dis la cellule, cela vous parle ?

Wikipédia définit la Biodanza comme étant « une méthode de développement personnel créée dans les années 1960 par l’anthropologue chilien Rolando Toro Araneda sur la base d’un concept qu’il a inventé, nommé « principe biocentrique ». Selon celui-ci « l’univers est organisé par la vie, et non le contraire ».

Présentée par son créateur Rolando Toro comme une « pédagogie de l’art de vivre », la Biodanza consiste à pratiquer des exercices visant à stimuler les « potentiels génétiques de l’être humain » dans le but de renforcer sa santé, sa conscience éthique et sa joie de vivre ».

Entraînée par une amie qui en fait depuis longtemps, j’ai fini par céder et j’ai assisté à une soirée de Biodanza lors de l’anniversaire de son créateur en juin l’an passé. Moi qui étais plutôt réticente au départ, je ne voulais pas trop qu’on me touche de trop près, j’ai été littéralement interloquée par ce que j’ai vécu. Plusieurs exercices m’ont particulièrement marquée ce jour là : nous faisions des rondes, et ces rondes s’ouvraient pour accueillir de nouvelles personnes, puis se reformaient, puis se rouvraient pour laisser partir quelqu’un et se refermaient…les personnes qui entraient, venaient d’une autre ronde et celles qui partaient aller rejoindre à leur tour une autre ronde….

IL Y AVAIT DE LA VIE ! J’avais le sentiment de vivre une multiplication cellulaire. Quel partage, quel échange, quelle flexibilité, quelle souplesse. Pour moi, qui ai été formée à la biologie, cette image était très forte. Ce qui m’a marquée également, c’était la bienveillance, le respect des uns des autres : la consigne était de rentrer dans une ronde en douceur et d’en sortir aussi en douceur en remerciant. Une jolie fluidité animait alors l’assemblée. Il y avait aussi une sagesse collective.

Lors d’un autre exercice, nous formions une chaîne. Chacun pouvait quitter la chaîne comme il le souhaitait à la seule condition de veiller à ce que l’individu qu’il lâchait soit toujours en contact avec quelqu’un d’autre. Si par malchance, une personne se retrouvait seule, son rôle était de lever la main, de faire appel, pour qu’une autre personne vienne la chercher.

Son rôle…sa responsabilité…pour que l’ensemble fonctionne…

Cela me permet de faire le lien avec ce nouveau mot, qui jusqu’à samedi dernier ne faisait pas partie de mon vocabulaire : l’Holacracy.

D’après Bernard Marie Chiquet, fondateur d’IGI : « l’Holacracy est « un système d’exploitation » organisationnel – une nouvelle technologie managériale pour piloter des entreprises agiles et centrées sur leur mission. La structure et les processus de transformation de l’Holacracy intègrent la sagesse collective de tous les membres de l’entreprise, tout en alignant l’organisation à sa raison d’être et un mode de fonctionnement plus organique ».

A plusieurs reprises, Bernard Marie Chiquet a parlé de l’organisation comme d’un corps humain, constitué d’organes, donc de cellules contenant chacune sa carte ADN….

« Le résultat est une augmentation incroyable de l’agilité, la transparence, l’innovation et la responsabilité » dit Bernard Marie.

Quand les individus sont utilisés à bon escient dans une organisation, dans une danse, dans leur vie; quand ces individus ont des rôles bien définis, des responsabilités claires qu’ils mettent au service de l’organisation pour lui permettre de vivre, quand ils ont compris leur propre mission au service de la raison d’être de l’organisation, alors et alors seulement, il est possible de voir apparaître une multiplication cellulaire.

Chacun sait où il va, chacun sait ce qu’il a à faire et pour quoi il le fait. Cela fait sens, cohérence.

J’ai voulu partager avec vous ces exemples, car cela résonne très fortement dans ma mission de coach et d’accompagnatrice d’individus. J’ai la conviction que pour que le monde continue de tourner il faut des changements profonds dans la façon de voir et de vivre les choses. Il est indispensable que chacun trouve du sens et s’aligne à sa raison d’être; et ce aussi bien au niveau purement individuel mais également au niveau des organisations.  Et c’est ainsi que dans la fluidité, dans l’agilité, dans l’intelligence collective, en utilisant des outils collaboratifs, respectueux, bienveillants, efficaces, il est possible de progresser et de faire évoluer les personnes, les systèmes, les organisations.  Ok cela ne viendra pas en un jour et il y a du pain sur la planche mais plus nombreux nous serons à partager et à contribuer à cette envie de changement, plus nous aurons de chance que cela bouge.

Merci à mon amie de m’avoir fait découvrir la Biodanza et merci à Aqueduc (l’Association de l’Académie du Coaching) de m’avoir permis de découvrir que l’Holacracy existait.

Je vous souhaite une belle journée.

Au plaisir de capter votre instant,

Marie Ortoli

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :