Sharbat Gula… 17 ans après.

Je reblogue cet article, parce que ce reportage m’a émue, parce que la profondeur du regard de cette femme m’a touchée, parce que j’aime ce que ce photographe a capté et ces yeux qui en disent long, parce que le message qu’il faut aussi retenir c’est la PAIX et l’EDUCATION. Profitez-en aussi pour aller longuement sur Humeurs en blog. Bien à vous. Marie Ortoli

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :