« On ne m’a pas compris », pense le coeur d’enfant

Siant-Paul de Vence, france

Saint-Paul de Vence, France

Quand j’ai relu il y a un peu plus d’un an, « Le Petit Prince » de Saint Exupéry, j’ai compris à quel point cela faisait sens par rapport à certaines expériences que me racontent mes clients.

 J’ai choisi de partager avec vous ici quelques passages signifiants (extraits du livre : « Le Petit Prince » Antoine de Saint Exupéry) 

 « Lorsque j’avais six ans j’ai vu, une fois, une magnifique image, dans un livre sur la forêt vierge qui s’appelait « histoires vécues ». Ca représentait un serpent boa qui avalait un fauve…(…)

On disait dans le livre : « Les serpents boas avalent leur proie tout entière, sans la mâcher. Ensuite ils ne peuvent plus bouger et ils dorment pendant les six mois de leur digestion ». 

J’ai alors beaucoup réfléchi sur les aventures de la jungle et, à mon tour, j’ai réussi, avec un crayon de couleur, à tracer mon premier dessin. (…)

J’ai montré mon chef-d’oeuvre aux grandes personnes et je leur ai demandé si mon dessin leur faisait peur. 

Elles m’ont répondu : « Pourquoi un chapeau ferait-il peur ? »

Mon dessin ne représentait pas un chapeau. Il représentait un serpent boa qui digérait un éléphant. J’ai alors dessiné l’intérieur du serpent boa, afin que les grandes personnes puissent comprendre. Elles ont toujours besoin d’explications.(…)

Les grandes personnes m’ont conseillé de laisser de côté les dessins de serpents boas ouverts ou fermés, et de m’intéresser plutôt à la géographie, à l’histoire, au calcul et à la grammaire. C’est ainsi que j’ai abandonné, à l’âge de six ans, une magnifique carrière de peinture. J’avais été découragé par l’insuccès de mon dessin numéro 1 et de mon dessin numéro 2. Les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules, et c’est fatigant, pour les enfants, de toujours et toujours leur donner des explications…

J’ai donc dû choisir un autre métier et j’ai appris à piloter des avions. »

 Ainsi va la vie et notre auteur a cheminé à travers le monde restant sur sa déception, l’ayant enfouie au plus profond de lui-même mélangée au sentiment d »incompréhension de ce qu’il avait pu imaginer et représenter. 

 Jusqu’au jour où une panne de moteur dans le désert du Sahara, l’amène, alors qu’il est devenu une grande personne, à reconnecter cette histoire de dessin avec la rencontre la plus belle qui soit, celle du « Petit Prince » :« S’il vous plait….dessine-moi un mouton ! »

Et vous ? 

 Si cette histoire connue mais qui relue à différentes périodes de sa vie apparaît sous un autre point de vue, résonne aujourd’hui en vous, peut-être que cela traduit que votre coeur a quelque chose à exprimer

 Alors j’ai un petit cadeau pour vous inviter à réfléchir davantage : 

 « Le détonateur des possibles qui lentement brûle est mis à feu par l’imagination. » Emily Dickinson (1830-1886)

 Comment utilisez-vous votre imagination ?

Au plaisir de capter votre instant, 

Marie Ortoli

Copyright : Vous êtes bienvenu(e) pour partager mes articles et mon travail. Merci de juste penser à mettre ma signature complète chaque fois, si vous les utilisez dans vos réseaux, sur votre blog ou site, et newsletter, pour protéger le copyright.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :