Quid de l’après vie active ?

Saint-Martin de Vésubie, France

Saint-Martin de Vésubie, France

 « Le passé n’est plus, l’avenir n’est pas encore. La seule réalité que nous ayons est l’instant présent ». Sogyal Rinpoché

Je rajouterai à cela que c’est dans le présent que l’on construit son futur.

Je rencontre beaucoup de personnes qui arrivent aux portes de la retraite, qui ont eu une vie active intense, voire non stop, qui ont vécu à 200% pour leur vie professionnelle et qui se retrouvent désorientées à cette approche de l’inactivité. 

Sortir d’un rôle social, avec une jolie étiquette « Directeur commercial », « Responsable de production », « Assistante commerciale », « DAF », « DAQ », « DSI », « BU Manager », « Country Manager », « R&D Manager »…. est très angoissant si nous ne nous préparons pas à autre chose. 

Mais cela veut dire quoi se préparer

Il y a la famille, les enfants, les petits-enfants, les voyages, en profiter maintenant que l’on va avoir du temps…et en même temps j’entends souvent les retraités dire : « je n’ai le temps de rien »!

Mais il y a aussi les personnes seules : veuf(ve)s, divorcé(e)s, célibataires, sans enfants, et celles qui n’ont rien construit de leur vie personnelle. 

Le travail s’arrête, et il n’y a plus rien, c’est le vide sidéral ?

Sombrer dans la dépression

Déclencher des maladies ? Comme cet ancien DG de Business Unit qui proche de la retraite (62 ans) s’est violemment fait sortir de l’entreprise dans laquelle il s’était donné corps et âme, étant allé jusqu’à ne plus prendre de congés (9 mois de retard) et qui se retrouve à sombrer seul car une vie privée désastreuse, un fils presque méconnu, et qui déclenche un syndrome d’infarctus et un AVC dont la conséquence est la vision diminuée de moitié. 

Certes ce cas est extrême mais peut-être pas si rare. Qui a envie de cela ? 

Contrebalancer le vide par soit l’anéantissement soit un excès tous azimuts ? 

La vie n’aime pas les extrêmes, la vie recherche toujours l’équilibre

 

Et si nous remettions notre vie au centre de notre existence sans attendre ? Et si nous nous posions pour nous demander de quoi nous avons envie pour les années à venir ? 

Pour se préparer à l’après vie active, il est indispensable de trouver son axe. Et cela se fait quand nous sommes encore actifs et avant que notre corps nous dise stop. 

 Il s’agit de savoir ce qui est essentiel pour soi. Qu’est-ce qui fait sens ? (cf article « (Re)trouver le sens de son existence« ) 

Quel est le projet qui nous tient à coeur, que nous avons laissé au fond du placard parce que nous nous sommes laissé(e)s happer par le rythme de notre vie professionnelle et peut-être familiale. 

 

Avons-nous envie de nous occuper, si nous en avons, de nos petits-enfants ou d’autres membres de notre famille ou entourage ? 

Souhaitons-nous voyager tant que l’on est encore en forme, comme on dit souvent ? 

Avons-nous envie de nous investir dans une ou plusieurs associations et pourquoi ? 

Choisissons-nous de jardiner, bricoler, retaper, créer du lien, donner son temps ? 

Former, transmettre, créer quelque chose de nouveau ?

Profiter d’être avec soi, avec son(sa) conjoint(e), ses parents vieillissants ou malades ?  

Faire un pèlerinage, marcher, se ressourcer ?….

 

Pour certains, la retraite arrive tôt comme cette infirmière militaire qui a dû recomposer sa vie à 46 ans et qui s’éclate dans de la vente à domicile de concepts écologiques pour nettoyer la maison! 

 

Et Vous ? 

 

Peut-être qu’en lisant cet article, vous vous voyez ou vous pensez à un(e) ami(e), un(e) parent(e), un(e) collègue. 

Pensez-vous qu’il est préférable de réfléchir, de se poser ? Où en êtes-vous ?  

 Aujourd’hui il s’agit de décider de se préparer un avenir qui soit en adéquation avec soi, qui nous plaise et dans lequel nous répondons à nos six besoins fondamentaux : 

  • Besoin de sécurité (financière, affective)
  • Besoin de reconnaissance (de soi-même et des autres)
  • Besoin de connexion (être en lien)
  • Besoin de croissance / d’évolution (continuer d’apprendre)
  • Besoin de diversité / variété 
  • Besoin de contribution 

Si vous souhaitez partager une expérience, un point de vue, votre questionnement du moment, je suis à votre écoute. 

Au plaisir de capter votre instant,  

 Marie  

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :