La Joie

« Contacter votre joie intérieure, c’est toucher votre Présence. Votre Présence délestée de la croyance que vous existez en dehors de vous.

En vous il est un pouvoir qu’il est important que vous ressentiez.
Vous avez le pouvoir du changement.
Le pouvoir de changer, c’est faire un retournement à l’intérieur de vous pour accueillir en vous ce qui n’est pas en accord profond avec votre cœur, avec l’amour de votre Etre.

Ce qui n’est pas en accord, regardez-le, observez-le et retournez-le.
C’est cela la voie du retournement : c’est accepter de voir de l’autre côté.
Accepter de voir qu’il y a une autre façon d’être au monde.

Une façon qui vous délivre de la souffrance à partir du moment où vous décidez d’être en paix, en accord majeur avec ce que vous venez vibrer.
Alors quand l’accord majeur ne résonne pas en vous, observez l’accord mineur.
Et ressentez : est-ce que cet accord vous met en joie ?
Est-ce que cet accord vous donne envie de vous lever et de chanter ou de danser, ou de courir ?
Si vous n’avez pas envie de vous lever, c’est que le chemin est différent de votre accord majeur.

La joie que vous puisez en vous est reliée à tous les miracles de la création.
Tous les miracles que vos yeux ternis par le doute ou par la peur ne voient plus ou ne voient pas.

Regardez autour de vous les détails minuscules qui vous entourent.

C’est dans ce minuscule, cet infiniment petit que se trouve la magie de la création.

Regardez une goutte de rosée qui descend le long de la feuille.

Regardez un insecte qui avance sur la terre tout doucement.

Regardez attentivement avec des yeux d’enfant.

Les enfants voient ce que les adultes ne voient pas ou ne voient plus.

Les enfants sont de grands enseignants.

Ils se baissent, s’accroupissent pour regarder la Vie.

Et écoutez leur rire. Ecoutez comme il sonne juste, comme il sonne vrai.

Alors si un tout petit vous fait asseoir à côté de lui pour regarder une fourmi qui transporte une brindille, prenez un instant et acceptez de regarder avec lui.

Acceptez de vous mettre à sa portée. Et vous verrez que son niveau est bien plus grand que le vôtre.
Ce n’est pas une question de hauteur, c’est une question de profondeur.

Dans les yeux des petits enfants, vous trouvez cette profondeur.
Avec cette faculté de s’émerveiller des tout petits riens.

Voilà où se situe cette joie en vous : cette faculté de s’émerveiller est là.
Elle est une des portes d’accès à la joie.
La joie de vous sentir instruments harmoniques du Tout et de participer à la création permanente.

Oui, à chaque instant tout se crée de nouveau. Chaque instant porte le pouvoir de la création.
En chaque instant il y a une vie potentielle qui ne demande qu’à jaillir.
En chaque instant vous pouvez décider de vivre ou de ne pas vivre.

Vivre en toute présence, en toute conscience, c’est puiser en vous le courage d’être vrai, d’être au monde à la fois vulnérable comme le duvet de l’oisillon et fort comme la roche de la montagne.
Chaque instant à vivre est neuf et vous faites partie de cet instant.
En habitant l’espace de l’instant, vous êtes neuf. Vous retrouvez la régénérescence perpétuelle de l’eau vivifiante, dans le feu purificateur, dans l’air qui propulse et dans la terre qui vous donne votre assise.

Sentez la puissance de ce principe créateur.
Sentez comme il peut vous emmener loin dans ces 4 dimensions. Et sentez alors la vie qui palpite.
Voilà en vérité d’où vient la Joie : de ce cœur de la Terre relié au cœur du Ciel que vous portez en vous. C’est dans cette reliance que vous pouvez puisez la Joie.

Et cette reliance est en vous. Vous êtes le manifesté de cette reliance. Et vous êtes sur cette terre pour incarner ce manifesté du croisement du cœur de la Terre et du cœur du Ciel. Oui, en étant vertical vous réunissez les deux à chaque instant.
Et ainsi la Joie, la Paix, la Confiance et l’Amour peuvent circuler au service du pouvoir créateur placé en chacun de vous.

De chaque instant vous pouvez créer un joyau.
C’est l’engagement principal que vous pouvez prendre avec vous-même : Faire de chaque instant un joyau de Joie, d’Amour et de Paix. »
Auteur inconnu

Qu’avez-vous envie de récolter ?

Qu'avez-vous envie de récolter ?

Venturina, Italie

En cette période de vendanges, je vous pose la question : qu’avez-vous envie de récolter ?

Qu’avez-vous semé durant l’année passée qui porte ses fruits aujourd’hui. Etes-vous satisfaits ? Que souhaitez-vous semer pour l’année à venir ?

Car avant de récolter quoi que ce soit, il est indispensable de préparer son terrain. Où en êtes-vous de ce point de vue là ? Etes-vous en période de questionnement ? Etes-vous dans la confusion ? Avez-vous besoin de clarifier vos idées ?

Une idée justement, est-elle en train de germer dans votre tête ? Avez-vous besoin d’aide pour la faire émerger, pour passer à l’action, savoir où vous allez, quelles sont les étapes à franchir, prendre confiance en vous, aller chercher vos ressources les plus profondes, celles qui vont vous donner le dynamisme, la persévérance, la joie de toujours aller plus loin ?

Il est important, voire indispensable, et je sais de quoi je parle, de savoir et accepter de se faire accompagner. Créer son réseau : son maillage d’individus qui vont partager avec vous les moments forts de la mise en oeuvre de votre projet : les joies, les hésitations, les déceptions, les renouveaux.. mais aussi vous soutenir à chaque instant.

Prenons l’exemple d’un bon vin, Lire la suite

Clarifier vos idées

Clarifier vos idées

Parc Alpha, Saint-Martin de Vésubie, France

Faire du vide pour libérer la place…..

Parfois, à certaines périodes, nous avons un besoin viscéral de trier, jeter, nettoyer, réarranger, réorganiser…autrement dit : faire du vide, que ce soit dans notre bureau, au travail ou à la maison….Vous êtes-vous déjà posé la question à quoi cela servait ?

J’ai rencontré Hélèna, une jeune femme d’une trentaine d’années à la recherche d’un emploi. Elle tournait en rond et peinait à trouver son positionnement professionnel. Un jour, au cours de l’un de nos échanges, elle me parle de son canapé, qui ne lui plait pas, ne lui appartient pas faisant partie d’une histoire passée et surtout prend une place folle dans son studio. Je rebondis et lui demande pourquoi elle le garde ou ne le change pas de place. Sur le moment, elle me répond qu’il a déjà fait le tour du studio mais que rien n’a changé pour autant ! Nous continuons notre discussion et peu à peu elle finit par élaborer une solution pour se débarrasser de ce maudit canapé : elle décide de faire appel à des amis et de le descendre le week end suivant à la cave. Je lui demande de noter ses ressentis suite à cette action…. Lire la suite

Invitation au lâcher-prise estival

Invitation au lâcher-prise estival

San Galgano, Italie

Avez-vous déjà constaté que lorsque vous bloquez sur un sujet (le dossier à rendre en urgence, le livre en cours d’écriture, les travaux dans la maison, le projet professionnel ou personnel…), si vous le lâchez une demi-heure, une journée, plusieurs semaines… la solution finit par venir d’elle-même ?

Aujourd’hui, je vous invite donc au lâcher-prise estival : profitez de cette période un peu ralentie, les vacances pour certains, la sieste, les baignades, les ballades, les découvertes, les voyages, la détente, les repas conviviaux en plein air entre barbecue et rosé bien frais, les jeux, la mer, la montagne, la campagne, les rires des enfants….

Lâchez le bout de la ficelle du ballon et laissez-le s’envoler au gré du vent….

Le ballon va faire un voyage ; vos pensées et vos idées aussi. Elles vont maturer tranquillement, paisiblement. Lire la suite