La Joie

« Contacter votre joie intérieure, c’est toucher votre Présence. Votre Présence délestée de la croyance que vous existez en dehors de vous.

En vous il est un pouvoir qu’il est important que vous ressentiez.
Vous avez le pouvoir du changement.
Le pouvoir de changer, c’est faire un retournement à l’intérieur de vous pour accueillir en vous ce qui n’est pas en accord profond avec votre cœur, avec l’amour de votre Etre.

Ce qui n’est pas en accord, regardez-le, observez-le et retournez-le.
C’est cela la voie du retournement : c’est accepter de voir de l’autre côté.
Accepter de voir qu’il y a une autre façon d’être au monde.

Une façon qui vous délivre de la souffrance à partir du moment où vous décidez d’être en paix, en accord majeur avec ce que vous venez vibrer.
Alors quand l’accord majeur ne résonne pas en vous, observez l’accord mineur.
Et ressentez : est-ce que cet accord vous met en joie ?
Est-ce que cet accord vous donne envie de vous lever et de chanter ou de danser, ou de courir ?
Si vous n’avez pas envie de vous lever, c’est que le chemin est différent de votre accord majeur.

La joie que vous puisez en vous est reliée à tous les miracles de la création.
Tous les miracles que vos yeux ternis par le doute ou par la peur ne voient plus ou ne voient pas.

Regardez autour de vous les détails minuscules qui vous entourent.

C’est dans ce minuscule, cet infiniment petit que se trouve la magie de la création.

Regardez une goutte de rosée qui descend le long de la feuille.

Regardez un insecte qui avance sur la terre tout doucement.

Regardez attentivement avec des yeux d’enfant.

Les enfants voient ce que les adultes ne voient pas ou ne voient plus.

Les enfants sont de grands enseignants.

Ils se baissent, s’accroupissent pour regarder la Vie.

Et écoutez leur rire. Ecoutez comme il sonne juste, comme il sonne vrai.

Alors si un tout petit vous fait asseoir à côté de lui pour regarder une fourmi qui transporte une brindille, prenez un instant et acceptez de regarder avec lui.

Acceptez de vous mettre à sa portée. Et vous verrez que son niveau est bien plus grand que le vôtre.
Ce n’est pas une question de hauteur, c’est une question de profondeur.

Dans les yeux des petits enfants, vous trouvez cette profondeur.
Avec cette faculté de s’émerveiller des tout petits riens.

Voilà où se situe cette joie en vous : cette faculté de s’émerveiller est là.
Elle est une des portes d’accès à la joie.
La joie de vous sentir instruments harmoniques du Tout et de participer à la création permanente.

Oui, à chaque instant tout se crée de nouveau. Chaque instant porte le pouvoir de la création.
En chaque instant il y a une vie potentielle qui ne demande qu’à jaillir.
En chaque instant vous pouvez décider de vivre ou de ne pas vivre.

Vivre en toute présence, en toute conscience, c’est puiser en vous le courage d’être vrai, d’être au monde à la fois vulnérable comme le duvet de l’oisillon et fort comme la roche de la montagne.
Chaque instant à vivre est neuf et vous faites partie de cet instant.
En habitant l’espace de l’instant, vous êtes neuf. Vous retrouvez la régénérescence perpétuelle de l’eau vivifiante, dans le feu purificateur, dans l’air qui propulse et dans la terre qui vous donne votre assise.

Sentez la puissance de ce principe créateur.
Sentez comme il peut vous emmener loin dans ces 4 dimensions. Et sentez alors la vie qui palpite.
Voilà en vérité d’où vient la Joie : de ce cœur de la Terre relié au cœur du Ciel que vous portez en vous. C’est dans cette reliance que vous pouvez puisez la Joie.

Et cette reliance est en vous. Vous êtes le manifesté de cette reliance. Et vous êtes sur cette terre pour incarner ce manifesté du croisement du cœur de la Terre et du cœur du Ciel. Oui, en étant vertical vous réunissez les deux à chaque instant.
Et ainsi la Joie, la Paix, la Confiance et l’Amour peuvent circuler au service du pouvoir créateur placé en chacun de vous.

De chaque instant vous pouvez créer un joyau.
C’est l’engagement principal que vous pouvez prendre avec vous-même : Faire de chaque instant un joyau de Joie, d’Amour et de Paix. »
Auteur inconnu

Qui se cache derrière le masque ?

Sully sur Loire, France

Sully sur Loire, France

Vous connaissez sans doute les injonctions (ou drivers) qui orientent nos comportements et nos décisions. Rappel bref : 

« Fais plaisir » : vous écoutez et suivez les besoins des autres sans écouter vos propres besoins, vous vous dites « il faut aider les autres » : au point de proposer votre aide sans qu’on vous l’ait demandée, vous recherchez l’approbation, vous vous excusez si vous avez une demande à faire….

« Sois parfait » : vous vivez dans le conformisme de ce que « les autres » attendent de vous, vous ne vous autorisez aucune erreur, tout doit être contrôlé jusqu’au moindre détail de sorte à ce que rien ne puisse vous être reproché, d’ailleurs, vous prenez les choses en main comme cela au moins vous serez sûr(e) que ce sera bien fait….

« Fais des efforts » : vous évitez les occasions de détente, quand vous faites quelque chose, vous savez que cela va être dur et que peut-être cela ne vous convient pas mais vous vous dites je vais quand même essayer, il faut faire des efforts pour atteindre un objectif, vous aimez la lutte….

« Sois fort » : vous maîtrisez vos émotions car pleurer est une faiblesse. Voir vos propres faiblesses vous met mal à l’aise car autour de vous il y a peut-être des personnes défaillantes et vous ne pouvez pas l’être vous-même. En cas de problème, vous pensez que ce n’est pas grave car d’autres sont plus malheureux, vous avez du mal avec les lamentations des personnes, vous êtes dans le « Je vais bien tout va bien »….

« Dépêche toi » : vous vous irritez quand les autres sont lents, vous arrivez en retard, vous détestez faire la queue, vous vous reprochez la lenteur de votre travail, vous avez tendance à faire les choses à la dernière minute, le silence vous met mal à l’aise… 

Mais qu’y a-t-il derrière le masque des personnes qui passent leur temps à faire plaisir, qui se veulent irréprochables, qui se doivent d’être fortes et contrôlent tout, qui s’impatientent pour un rien ? 

Quand on s’inhibe, se résigne, se replie, se cache derrière les desirata des autres, non seulement nous nous coupons de nous-mêmes, de nos valeurs, de nos désirs profonds mais nous avons peur du jugement, de nous affirmer, de nous montrer, de déranger, nous compensons par des comportements parfois extrêmes. 

Comme Christopher McCandless dans le magnifique film « Into the Wild » qui, par révolte contre « le Système » alors qu’il est promis à un bel avenir, plaque tout pour vivre l’aventure et la solitude. Son expérience magnifique et tragique, lui permet de comprendre que le « Bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé ». 

La vie, par le biais d’un chaos (accident, rupture affective, maladie, deuil, licenciement, burn out..) nous aide parfois à mettre bas les masques. 

Car sous le masque l’Etre étouffe, il est alors temps de baisser la garde et d’exprimer son véritable « Moi », de réaliser ses rêves les plus inattendus ou les plus fous (pour les autres). 

Pour étoffer ce propos, je vous conseille de regarder l’émission de Jean-Pierre Elkabbach à la Bibiothèque Médicis, sur le thème « Changer de Vie » où vous retrouverez des témoignages entre autres de l’humoriste Carole Vigneaux qui quitte sa robe d’avocate suite au décès de son grand-père pour devenir humoriste et surtout être « elle »; de l’écrivain Guillaume Musso, professeur de sciences économiques qui décide d’aller vers sa passion de l’écriture suite à un grave accident de voiture; de Laure Azéma (Wine Hémisphères Conseil en sommellerie) qui quitte le monde de la finance et de l’industrie car elle en a marre de « jouer le hamster dans sa roue » pour aller vers sa passion du vin qui lui rappelle son grand-père et « les pêches trempées dans le vin rouge ». 

Autant d’histoires qui peuvent peut-être vous faire écho, ou tout simplement vous faire réfléchir et il en existe bien d’autres tout autour de vous. 

Je reprends pour conclure, la fin de l’émission et ce que cite JP Elkabbach :  

« J’ai couru longtemps pour me rattraper. J’avais beau m’essouffler, je n’y arrivais pas. Et puis, un jour, je me suis assis au bord de la route pour m’attendre et, quand je suis passé, j’ai marché sans hâte à côté de moi, du même pas que moi-même. Depuis, je suis très calme ». Claude Roy – Le Rivage des jours

Un partage, un commentaire, une demande : réagissez si vous le ressentez…;-)

 Au plaisir de capter votre instant, 

Marie 

Bibliothèque Médicis: « Changer de Vie »

Bande-annonce du film « Into the Wild » de Sean Penn

Où vous situez-vous sur votre spirale !

Lille, France

Lille, France

Savez-vous que vous êtes merveilleux ? 

Chaque fois que j’anime un atelier créatif, chaque fois que j’accompagne une personne sur son chemin, à s’aligner à qui elle est, je suis émerveillée par le potentiel humain.

Il y a tellement de beauté en chacun. Nous sommes ici pour utiliser notre  potentiel, nos talents et trop souvent nous les méconnaissons.

J’ai envie de vous faire ouvrir les yeux. Que votre regard se pose sur vous-même pour vous faire toucher, sentir que vous êtes des personnes de valeur, que la vie n’est pas si dure à partir du moment où vous choisissez de vous mettre dans votre axe, au centre de votre spirale, là où tout s’accélère, là où tout est fluide, là où vous faites les bonnes rencontres, où vous prenez les bonnes décisions et où c’est simple. Quand vous êtes à l’extérieur de la spirale, ou en périphérie si vous préférez, c’est laborieux, vous ressentez qu’il faut faire des efforts (et cela notre inconscient collectif a été formaté pour), que tout arrive lentement, que les choix et les rencontres ne sont pas les meilleurs… Lire la suite

Réveillez vos ressources ! Ancrez-vous !

Réveillez vos ressources ! Ancrez-vous !

Recloses, France

Parce qu’un jour nous avons compris que le chemin sur lequel nous marchions ne nous correspondait plus, 

nous avons choisi de changer de route et d’aller vers ce qui était en adéquation avec notre essence, ce pour quoi nous sommes viscéralement fait(e)s…

Sauf que, ce n’est pas facile…. Les doutes, les peurs, les trois pas en avant, quatre pas en arrière, nous envahissent alors…

C’est une remise en question, qui s’avère toujours bénéfique en bout de course mais qui, sur le moment, n’est pas toujours évidente à vivre.

Quand les doutes nous assaillent parce qu’au final cela ne va pas aussi vite que nous le souhaitons, parce que les retours sur investissement tardent à venir (de notre point de vue bien-sûr ;-))…de quoi avons-nous besoin alors ? Lire la suite

Créer son authenticité

Créer son authenticité

Cosne sur Loire, France

En me promenant dans les rues de Cosne sur Loire, mon regard a été attiré par cette enseigne : j’ai vu ce boulanger avec sa baguette à la main, l’âne qui le suit et son moulin mais surtout la mention :  « Pains de tradition française »….

Cela m’inspire l’authenticité…

Etre authentique dans ce que nous faisons et ce que nous sommes. Bannir tout ce qui nous en éloigne. Etre vrai(e). Respecter qui nous sommes intrinsèquement, pour réaliser nos aspirations profondes sans artifices, juste avec nous. Lire la suite

Sortir du cadre…

Sortir du cadre...

Sospel, France

Aujourd’hui j’ai envie de vous faire sortir du cadre !

Quelque chose bouille en moi, de très fort. Marre des stéréotypes, marre du « c’est comme ça et pas autrement », marre d’entendre que si une personne recherche du travail aujourd’hui en France, elle doit forcément trouver le clone de ce qu’elle vient de faire (je me souviens encore, quand on me disait : « tu étais cadre commerciale, donc tu seras cadre commerciale »), marre de tout ce qui est conventionnel et que surtout il ne faut pas changer. Pourquoi d’ailleurs ? Marre d’entendre que trop de personnes vont mal…

Je dis NON à tout ce qui se veut statique et immuable !

Je dis OUI à l’ouverture, au changement, à une autre façon de voir les choses, trouver le moyen de donner du sens à ce que nous faisons, remettre de la vie dans nos existences. Alors bougez ! Sortez du cadre ! C’est possible et il y a des solutions.

J’ai rencontré ces dernières semaines des personnes extraordinaires qui me permettent de dire cela : Lire la suite

Souriez !!

Souriez !!

St Paul de Vence, France

Le Festival de Cannes, les paillettes, le bling bling, les sourires ultra-brite pour faire beau…. C’est terminé ? !

Oui mais rendez-vous dans un an !  Encore une chance, tout n’est pas perdu : il y a Roland Garros ! 😉

Et si. Et si aujourd’hui, je vous proposais de sourire autrement ?

Sourire, non pas parce qu’il faut, mais parce que c’est pour vous naturel, spontané, avec votre cœur, avec qui vous êtes.

Montrer au monde que vous êtes heureux(se), que vous êtes bien là où vous êtes et dans ce que vous faites; en adéquation, aligné(e), vibrant(e).

Comment ça c’est la crise ? Comment ça, il a plu tout le printemps ? Lire la suite

Oser

Oser

Vence, France

 

Pourquoi est-ce si compliqué d’oser ? Pourquoi passons-nous notre temps à hésiter, douter, se retenir.

Oser dire les mots justes, tels qu’ils sont ressentis dans l’instant : « je t’aime », « je pense à toi », « j’ai de la peine », « je suis heureux », « tu m’a blessé(e) », « j’ai mal », …

Oser agir, prendre la parole en public, chanter, danser, crier, inviter à danser un garçon, une fille, sauter d’un plongeoir, nager, escalader une montagne, partir, rester,….

Oser s’affirmer. Oser dire non. Oser exprimer ses choix, ses goûts, ses envies…

Oser demander : de l’aide, de l’argent, de l’affection, de la douceur…

Oser déplaire.

Oser se faire plaisir. Oser réaliser son rêve, son projet.

Oser continuer malgré les contraintes, l’adversité, les avis contraires…

Oser se montrer dans sa vérité du moment, dans son authenticité, avec ses forces et ses faiblesses.

Oser rime souvent avec s’autoriser. Lâcher les barrières des croyances qui nous empêchent d’être nous-mêmes, de laisser s’exprimer notre être profond, le Vivant qui est en nous, qui nous rend créatif.

Et vous ? Où en êtes-vous ? Qu’avez-vous osé ces derniers jours ? Personnellement, j’ai osé demander de l’aide et j’en suis fière.

Aujourd’hui, faites-vous un cadeau : osez laisser s’exprimer votre créativité. Osez l’aventure d’une expérience unique, ludique, inoubliable.  Vous allez vous étonner vous-même, postulez pour : Un voyage extra-ordinaire.

Au plaisir de capter votre instant !

Marie Ortoli

Qu’est-ce qu’un rêve ?

Qu'est-ce qu'un rêve ?

Tourtour, France

Tout le monde n’a pas la même définition du mot rêve.

Pour certains, « le rêve désigne un ensemble de phénomènes psychiques éprouvés au cours du sommeil » (source wikipedia) : « j’ai rêvé que j’étais au jardin du Luxembourg en train de tenir un stand exotique et que je manipulais des crapauds !…. »

Pour d’autres, le rêve, c’est ce qui ne s’est pas encore réalisé mais qui peut le devenir un jour. Le rêve d’enfant, d’adolescent ou d’adulte : « un jour, j’aurai une belle maison avec un grand jardin et une piscine, je créerai ma boutique, mon salon de thé, mon association, mon club vidéo…. Quand je serai grand(e), je serai pompier, maîtresse, archéologue, chercheur, infirmière, médecin, danseuse, artiste, architecte, écrivain, femme d’affaires, musicien »….

Le rêve peut aussi correspondre à quelque chose de profond, d’intime, le reflet de sa mission de vie…

Pour d’autres encore, le rêve ne signifie rien. J’entends souvent des personnes me dire : Lire la suite