De la chenille au papillon

Florac, France

Florac, France

Comme cela fait un moment que je ne vous ai pas écrit, je vais vous raconter une histoire magnifique, celle de la transformation d’une chenille en papillon :

La Chenille 

Le stade larvaire a pour fonction d’emmagasiner les nutriments et l’énergie nécessaires à la transformation en papillon.

5 à 20 jours après la ponte, la petite chenille découpe l’oeuf (appelé aussi Chorion) à l’aide de ses mandibules, puis elle le dévore, c’est là son 1er repas. Ensuite elle va devoir s’organiser pour se nourrir et éviter de devenir elle même le repas d’un prédateur. D’abord il faut rester sur la plante; elle tisse un petit fil de soie pour s’y accrocher.

La chenille s’attaque très rapidement à la végétation et passe la plupart de son temps à manger. Elle grossit vite et devient jusqu’à 1000 fois plus grosse qu’à la naissance. Mais sa peau n’est pas extensible à l’infini, la chenille remplit très vite l’épiderme qui se distend et devient trop étroit. Sous ce dernier se forme un nouvel épiderme plus grand. L’ancienne peau durcit et la chenille en sort: on appelle cela la mue. 4 à 5 mues seront nécessaires avant la fin de sa croissance. La chenille s’arrête de manger 1 jour avant la mue et recommence dès que sa nouvelle peau est complètement formée. Lire la suite

Inconfort et Croissance

Inconfort et croissance

Ile d’Elbe, Italie

Vous êtes face à un défi, un challenge, une prise de décision : ressentez-vous un inconfort intérieur, un malaise qui peut aller jusqu’à ce que l’on pourrait qualifier de crampes d’estomac ? Comme l’acteur face à son trac avant d’entrer en scène ?

Et puis, dès que vous avez passé le cap, dès que vous avez posé un acte, mis le pied sur la scène, pris la décision, d’un coup ce malaise se dissipe et vous vous sentez plus léger, plus fort, le sourire aux lèvres, vous vous sentez conquérant(e), prêt(e) à affronter de nouveaux obstacles.

Vous avez grandi !!!

Cette période d’inconfort, que je pense nous vivons tous à un moment ou un autre de notre existence, avec des intensités et des durées différentes, correspond à une phase de croissance intérieure. Nous sommes en train de pousser les parois  de notre aquarium devenu trop étroit. Nous poussons dans toutes les directions et cela nous demande de l’énergie, cela nous fatigue, peut également aller jusqu’à nous épuiser : Lire la suite