A chacun son point de vue

A chacun son point de vue

J’ai choisi aujourd’hui de partager avec vous une métaphore que je trouve très puissante de par ses différents niveaux d’interprétation et de compréhension : la vie, la mort, mais aussi l’ouverture d’esprit aux choses que nous ne connaissons pas et l’envie ou pas d’aller vers l’inconnu; en d’autres termes, à chacun son point de vue sur la vie, le monde, l’univers….

« Deux jumeaux discutent dans le ventre de leur mère :

– Bébé 1 : Et toi, tu crois à la vie après l’accouchement ?
– Bébé 2 : Bien sûr. C’est évident que la vie après l’accouchement existe. Nous sommes ici pour devenir forts et nous préparer pour ce qui nous attend après.
– Bébé 1: Pffff… tout ça, c’est insensé. Il n’y a rien après l’accouchement ! A quoi ressemblerait une vie hors du ventre ?
– Bébé 2 : Eh bien, il y a beaucoup d’histoires à propos de « l’autre côté »… On dit que, là-bas, il y a beaucoup de lumière, beaucoup de joie et d’émotions, des milliers de choses à vivre… Par exemple, il paraît que là-bas on va manger avec notre bouche.
– Bébé 1 : Mais c’est n’importe quoi ! Nous avons notre cordon ombilical et c’est ça qui nous nourrit. Tout le monde le sait. On ne se nourrit pas par la bouche ! Et, bien sûr, il n’y a jamais eu de revenant de cette autre vie… donc, tout ça, ce sont des histoires de personnes naïves. La vie se termine tout simplement à l’accouchement. C’est comme ça, il faut l’accepter.
– Bébé 2 : Et bien, permet moi de penser autrement. C’est sûr, je ne sais pas exactement à quoi cette vie après l’accouchement va ressembler, et je ne pourrais rien te prouver. Mais j’aime croire que, dans la vie qui vient, nous verrons notre maman et elle prendra soin de nous.
-Bébé 1 : « Maman » ? Tu veux dire que tu crois en « maman » ??? Ah ! Et où se trouve-t-elle ?
-Bébé 2 : Mais partout, tu vois bien ! Elle est partout, autour de nous ! Nous sommes faits d’elle et c’est grâce à elle que nous vivons. Sans elle, nous ne serions pas là.
-Bébé 1 : C’est absurde ! Je n’ai jamais vu aucune maman donc c’est évident qu’elle n’existe pas.
-Bébé 2 : Je ne suis pas d’accord, ça c’est ton point de vue. Car, parfois lorsque tout devient calme, on peut entendre quand elle chante On peut sentir quand elle caresse notre monde. Je suis certain que notre Vraie vie va commencer après l’accouchement… »
 
Au plaisir de capter votre instant,
 
Marie
 
(Source photo et texte : http://www.pour-un-monde-meilleur.com/deux-jumeaux-discutent/)

Qu’avez-vous envie de récolter ?

Qu'avez-vous envie de récolter ?

Venturina, Italie

En cette période de vendanges, je vous pose la question : qu’avez-vous envie de récolter ?

Qu’avez-vous semé durant l’année passée qui porte ses fruits aujourd’hui. Etes-vous satisfaits ? Que souhaitez-vous semer pour l’année à venir ?

Car avant de récolter quoi que ce soit, il est indispensable de préparer son terrain. Où en êtes-vous de ce point de vue là ? Etes-vous en période de questionnement ? Etes-vous dans la confusion ? Avez-vous besoin de clarifier vos idées ?

Une idée justement, est-elle en train de germer dans votre tête ? Avez-vous besoin d’aide pour la faire émerger, pour passer à l’action, savoir où vous allez, quelles sont les étapes à franchir, prendre confiance en vous, aller chercher vos ressources les plus profondes, celles qui vont vous donner le dynamisme, la persévérance, la joie de toujours aller plus loin ?

Il est important, voire indispensable, et je sais de quoi je parle, de savoir et accepter de se faire accompagner. Créer son réseau : son maillage d’individus qui vont partager avec vous les moments forts de la mise en oeuvre de votre projet : les joies, les hésitations, les déceptions, les renouveaux.. mais aussi vous soutenir à chaque instant.

Prenons l’exemple d’un bon vin, Lire la suite

Créer son authenticité

Créer son authenticité

Cosne sur Loire, France

En me promenant dans les rues de Cosne sur Loire, mon regard a été attiré par cette enseigne : j’ai vu ce boulanger avec sa baguette à la main, l’âne qui le suit et son moulin mais surtout la mention :  « Pains de tradition française »….

Cela m’inspire l’authenticité…

Etre authentique dans ce que nous faisons et ce que nous sommes. Bannir tout ce qui nous en éloigne. Etre vrai(e). Respecter qui nous sommes intrinsèquement, pour réaliser nos aspirations profondes sans artifices, juste avec nous. Lire la suite

Souriez !!

Souriez !!

St Paul de Vence, France

Le Festival de Cannes, les paillettes, le bling bling, les sourires ultra-brite pour faire beau…. C’est terminé ? !

Oui mais rendez-vous dans un an !  Encore une chance, tout n’est pas perdu : il y a Roland Garros ! 😉

Et si. Et si aujourd’hui, je vous proposais de sourire autrement ?

Sourire, non pas parce qu’il faut, mais parce que c’est pour vous naturel, spontané, avec votre cœur, avec qui vous êtes.

Montrer au monde que vous êtes heureux(se), que vous êtes bien là où vous êtes et dans ce que vous faites; en adéquation, aligné(e), vibrant(e).

Comment ça c’est la crise ? Comment ça, il a plu tout le printemps ? Lire la suite

Arrêtez de courir : Mettez votre créativité au service de vos projets !

Arrêtez de courir : Mettez votre énergie au service de vos projets !

Moret sur Loing, France

Hé !

Hé ! Vous qui me lisez ! De quand date votre dernière pause ?

Quand vous êtes-vous arrêté(e) pour la dernière fois devant une fourmi qui transportait une brindille ?

Quand avez-vous réveillé votre créativité ?

Quand vous êtes-vous sorti la tête du guidon ? Du tourbillon du boulot ? Des contraintes familiales ?…..

Courir…courir…courir….courir….et encore courir…

Je vous invite à regarder ce sketch de l’excellentissime Raymond Devos « Où courent-ils ? »

Savez-vous que pour prendre du recul, pour laisser émerger sa créativité, il est indispensable de se poser.

Alors STOP ! Aujourd’hui je vous invite à faire une pause. UNE VRAIE PAUSE. Rien que pour vous.

Une pause pour que vous puissiez mettre votre créativité au service de votre projet, de votre entreprise, de votre vie.

Apportez de la nouveauté dans votre existence. Un regard neuf, lumineux, porteur d’idées nouvelles.

Finie la grisaille !

Laissez-vous embarquer.

Laissez-vous guider, pas à pas dans un parcours progressif en 7 étapes, pour vous émerveiller de ce que vous êtes capable de faire et que peut-être vous ignorez.

Alors, vous êtes prêt(e) ?

Cela vous dit de passer une journée pour vous sortir la tête du guidon, pour vous poser, pour vous reconnecter à vous-même, pour faire émerger le potentiel que vous cachez à l’intérieur de vous-même ?

Vous pourrez en plus rencontrer d’autres personnes, partager, échanger, vous enrichir mutuellement en intelligence collective.

Le nombre de places est limité alors ne passez pas à coté de cette occasion unique d’arrêter utilement pendant une journée ce temps précieux après lequel vous courez.

Postulez pour un voyage extra-ordinaire.

Vous ressortirez enthousiasmé(e) et ré-énergisé(e).

Au plaisir de capter votre instant

Marie Ortoli

 

L’Envol

L'envol

Folon à St Paul de Vence, france

Depuis que j’ai choisi de changer de voie et de prendre mon envol, je fais plein de rencontres d’une grande richesse. Je me fais accompagner moi-même, je travaille en groupe de pairs, en binôme, en co-développement, co-création,… et je m’enrichis des uns des autres. Je ne suis jamais seule.

C’est ainsi que la semaine dernière, nous échangions avec mon binôme solo-entrepreneure, la pétillante Laurence Benatar (womanityacademy) sur ce qui faisait rêver nos clients…. »Allez au bout de vos rêves !! »  avait-elle dit à son client du jour. Et là dans une joie non dissimulée, nous réalisons que nous sommes et l’une et l’autre fan de Jean-Jacques Goldman. Et oui, ce monsieur a bercé notre jeunesse, mais il est surtout devenu intemporel  et nous l’aimons. Alors avec en plus l’actualité  de « la Boite à musique des Enfoirés » qui nous a accompagnés tout le week end, il m’a inspiré cet article. Lire la suite

Le Je-ne-sais-quoi et le Presque-rien

Le Je-ne-sais-quoi et le Presque-rien

Sud de la France

 

Vous êtes vous déjà dit : « Je ne sais pas ce dont j’ai envie »; « je ne sais pas ce que je veux faire »; « Je ne sais pas où je vais », mais ce que je sais, c’est que là où je suis ne me convient plus.

Il existe des moments dans la vie où chacun de nous est amené à se poser ce type de questions. Avant que je ne choisisse de faire une reconversion, mon coach de l’époque m’avait dit, la vie c’est comme une horloge franc-comtoise : comme son balancier, la vie oscille entre période d’extériorisation quantitative et période d’intériorisation qualitative. Découpez votre vie par décade et vous verrez que c’est très juste (j’ai fait personnellement le test et peux vous le confirmer).

Que faire alors ?

Une pause pour commencer. Comment réfléchir si nous ne nous posons pas, si nous ne prenons pas le temps, si nous sommes stressé(e)s, pressé(e)s, si nous allons vite, toujours et encore.

« Le bonheur est comme un papillon : lorsqu’il est poursuivi…il nous échappe, mais il peut se poser sur vous si vous vous asseyez tranquillement » (Nathaniel Hawthorne)

Ensuite, il est important de ne pas être seul(e). De s’entourer : « si nous avons des relations saines, nous apportons aux autres aide et soutien pour qu’ils développent leur potentiel, en leur permettant de déployer leurs ailes et de devenir plus pleinement eux-mêmes. Cela peut demander du courage et de l’énergie, mais celui qui donne se transforme, tout comme celui qui reçoit. » (Lisa Tenzi-Dolma)

Si vous êtes en ce moment dans ce questionnement, si vous envisagez une reconversion, un départ de votre entreprise, si vous êtes au chômage, perdu(e), dans une impasse, si vous êtes dans le « Je-ne-sais-quoi et le Presque-rien » que vous voulez clarifier vos idées, contactez moi sans plus tarder.

Au plaisir de capter votre instant,

Marie Ortoli

 

 

Vivre Sa Vie

Vivre sa Vie

Prague, République Tchèque

 

Je suis inspirée aujourd’hui par l’article écrit par une amie coach, Maryse Queysson (http://potentielepanouissement.com/2013/03/01/vivre/) car il est en parfaite résonnance avec ce que je viens d’expérimenter la semaine passée et ce à la fois professionnellement et personnellement. Merci Maryse.

Des événements dans notre vie nous permettent de réfléchir, de se dire, ce que je fais a un sens et je sais pourquoi je le fais.

Ce fut le cas avec mon atelier créatif du 27 février. J’y ai rencontré des personnes magnifiques, des êtres qui se sont lâchés pendant une journée et qui ont donné, partagé, exprimé ce qu’ils avaient à l’intérieur d’eux-mêmes dans l’instant, leur créativité, leurs émotions, leur vérité du moment.  Je les remercie d’avoir osé et aussi de m’avoir fait confiance. Chacun dans son unicité et sa beauté intérieure m’a confortée dans le fait que j’exerce un beau métier et que tout cela est juste.

Et puis, comme une petite sonnette, la vie vient aussi nous rappeler qu’elle ne tient qu’à un fil…

Du fond de mon coeur, je vous invite à vous qui me lisez présentement, à vivre  chaque instant de votre vie en profondeur, ne passez pas à côté de vos envies, de vos plaisirs, de vos rêves. Ressentez ce moment présent. Ecoutez ce qui se passe à l’intérieur de vous et rappelez vous : « accepter sa vulnérabilité, c’est avoir le courage d’être imparfait ».

Il n’y a pas de courage sans peur. Et les peurs font avancer. Carl Gustav Jung a écrit : « Trouvez ce dont une personne a le plus peur et vous saurez de quoi sera faite sa prochaine étape de croissance ». Je trouve cela tellement juste et vrai, pour l’avoir expérimenté et le voir autour de moi.

Tout est en constante évolution. Faire preuve de flexibilité est aujourd’hui le maître mot si nous voulons rester debout. Lâcher-prise. Vivre pleinement chaque instant. Ne laisser personne d’autre que soi prendre les décisions de sa vie. Oser être soi. Vivre sa vie et pas celle de quelqu’un d’autre.

Je vous souhaite une belle journée ensoleillée (à l’extérieur comme à l’intérieur).

Restez bien connecté(s) à ce blog car les dates des prochains ateliers créatifs arrivent très prochainement.

Et si vous voulez me parler de vos rêves, de vos projets, je suis là. Contactez-moi.

Au plaisir de capter votre instant,

Marie Ortoli

 

 

Alignement

LE SYSTEME CAPTERLINSTANT

Vinci, Italie

J’ai reçu aujourd’hui le message d’un ami  qui me posait les questions suivantes : « Je me demandais ce qui te faisait avancer dans ces projets aujourd’hui avec une telle énergie. Est-ce la certitude d’être à la bonne place et de pouvoir aider les autres ? ou quelque chose de plus personnel comme la volonté de réussir quelque chose par toi même ? ou le besoin de reconnaissance par cette magnifique reconversion ? »

Intéressant non ?

Je crois que lorsque nous nous sentons aligné(e)s par rapport à qui nous sommes et qui nous voulons devenir, notre énergie est décuplée, les évènements de notre vie deviennent fluides et s’enchaînent naturellement, sans être dans la force.

Je crois que dans ce que souligne mon ami, tout est réuni : oui l’énergie vient de la certitude d’être à la bonne place et de pouvoir aider les autres à faire de même, oui, il y a quelque chose de personnel à vouloir réussir par soi-même mais avec les autres, tout seul que sommes-nous ?… Et oui il y a ce besoin de reconnaissance mais qui commence déjà par soi-même. La reconnaissance que l’on se donne à soi-même.

Dans l’accompagnement que je propose à mes clients, je les amène à s’aligner à qui ils sont et ce qu’ils veulent devenir. Ces femmes et ces hommes deviennent les acteurs de leur vie au travers du projet qui les anime, qu’ils ressentent ou qu’ils ont déjà identifié. Je les aide à se mettre en adéquation avec ce projet pour le mener vers la réussite…

Si vous sentez que vous avez besoin de vous aligner à votre projet, ou si vous sentez qu’un projet a besoin d’émerger, parlons-en.

Au plaisir de capter votre instant,

Marie Ortoli

 

 

Avoir et Etre étaient deux frères…

Avoir et Etre étaient deux frères

 

Entre performance et sagesse où est l’équilibre aujourd’hui ?

Pour répondre à cette question, j’ai envie de partager avec vous la plume d’un poète amoureux de la langue française :

« Parmi mes meilleurs auxiliaires, il est deux verbes originaux,
Avoir et Être étaient deux frères, que j’ai connus dès le berceau.
Bien qu’opposés de caractère, on pouvait les croire jumeaux,
Tant leur histoire est singulière. Mais ces deux frères étaient rivaux.
Ce qu’Avoir aurait voulu être, Être voulait toujours l’avoir,
À ne vouloir ni dieu ni maître, Le verbe Être s’est fait avoir. Lire la suite