Redonnez du sens à votre vie professionnelle

Je vous invite à découvrir ou redécouvrir la webconférence du 17 novembre 2015 que j’ai faite sur le thème « Redonnez du sens à votre vie professionnelle ».

Réagissez, partagez, commentez, contactez-moi si vous vous interrogez ou avez besoin d’aller plus loin.

Au plaisir de capter votre instant,

Marie


Une nouvelle année pour laisser émerger sa créativité

Vevey, Suisse

Vevey, Suisse

En me promenant en bordure du lac Léman à Noël, j’ai été fascinée par ce cygne qui faisait des effets avec ses ailes de façon très gracieuse et élégante. Cela m’inspire aujourd’hui ce que nous sommes capables de faire avec juste ce que nous sommes.

Le potentiel qui est à l’intérieur de nous est illimité, encore faut-il en avoir conscience et l’utiliser à bon escient.

La tendance est souvent de penser que la créativité ne concerne que les personnes reconnues pour ce qu’elles font de leurs mains ou de leur art : sculpteurs, dessinateurs, peintres, musiciens, acteurs, écrivains, artisans, cuisiniers, créateurs d’art…

Or, si l’on se rapporte à cette définition de la créativité, cela élargit le spectre :
« Opérationnellement, la créativité d’un individu ou d’un groupe est sa capacité à imaginer et produire (généralement sur commande en un court laps de temps ou dans des délais donnés), une grande quantité de solutions, d’idées ou de concepts permettant de réaliser de façon efficace puis efficiente et plus ou moins inattendue un effet ou une action donnée ». (source wikipédia)

Une fois que ceci est posé, nous pouvons alors nous dire, oui la créativité est à la portée de chacun de nous et oui nous l’utilisons beaucoup plus souvent que nous le pensons, très certainement tout simplement dans notre vie courante.

Pour 2016, de quelle façon allez-vous utiliser en conscience votre créativité ? Au service de quoi allez-vous la mettre ? Votre travail ? Un projet professionnel ou personnel ? Une envie ? Une communauté ou un groupe ? Vos enfants ? Vos parents ? Vos amis ? Une cause ? Votre entreprise ? Vos collaborateurs ? La Société ? Votre logement ? ….

Faites-vous partie de celles ou ceux qui pensez que vous n’êtes pas créatif(ve) ? Avez-vous envie ou décideriez-vous cette année de laisser émerger votre créativité ? Qu’est-ce qui pourrait vous empêcher de le faire ?

Posez-vous quelques instants pour réfléchir et laisser émerger ce qui est présent, là, à l’instant t et qui a envie de sortir….ou pas. Car si ce n’est pas le bon moment pour vous, il n’y a rien de grave, il se présentera quand vous serez prêt(e).

Au plaisir de capter votre instant et  une belle année 2016.

Marie

Qui se cache derrière le masque ?

Sully sur Loire, France

Sully sur Loire, France

Vous connaissez sans doute les injonctions (ou drivers) qui orientent nos comportements et nos décisions. Rappel bref : 

« Fais plaisir » : vous écoutez et suivez les besoins des autres sans écouter vos propres besoins, vous vous dites « il faut aider les autres » : au point de proposer votre aide sans qu’on vous l’ait demandée, vous recherchez l’approbation, vous vous excusez si vous avez une demande à faire….

« Sois parfait » : vous vivez dans le conformisme de ce que « les autres » attendent de vous, vous ne vous autorisez aucune erreur, tout doit être contrôlé jusqu’au moindre détail de sorte à ce que rien ne puisse vous être reproché, d’ailleurs, vous prenez les choses en main comme cela au moins vous serez sûr(e) que ce sera bien fait….

« Fais des efforts » : vous évitez les occasions de détente, quand vous faites quelque chose, vous savez que cela va être dur et que peut-être cela ne vous convient pas mais vous vous dites je vais quand même essayer, il faut faire des efforts pour atteindre un objectif, vous aimez la lutte….

« Sois fort » : vous maîtrisez vos émotions car pleurer est une faiblesse. Voir vos propres faiblesses vous met mal à l’aise car autour de vous il y a peut-être des personnes défaillantes et vous ne pouvez pas l’être vous-même. En cas de problème, vous pensez que ce n’est pas grave car d’autres sont plus malheureux, vous avez du mal avec les lamentations des personnes, vous êtes dans le « Je vais bien tout va bien »….

« Dépêche toi » : vous vous irritez quand les autres sont lents, vous arrivez en retard, vous détestez faire la queue, vous vous reprochez la lenteur de votre travail, vous avez tendance à faire les choses à la dernière minute, le silence vous met mal à l’aise… 

Mais qu’y a-t-il derrière le masque des personnes qui passent leur temps à faire plaisir, qui se veulent irréprochables, qui se doivent d’être fortes et contrôlent tout, qui s’impatientent pour un rien ? 

Quand on s’inhibe, se résigne, se replie, se cache derrière les desirata des autres, non seulement nous nous coupons de nous-mêmes, de nos valeurs, de nos désirs profonds mais nous avons peur du jugement, de nous affirmer, de nous montrer, de déranger, nous compensons par des comportements parfois extrêmes. 

Comme Christopher McCandless dans le magnifique film « Into the Wild » qui, par révolte contre « le Système » alors qu’il est promis à un bel avenir, plaque tout pour vivre l’aventure et la solitude. Son expérience magnifique et tragique, lui permet de comprendre que le « Bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé ». 

La vie, par le biais d’un chaos (accident, rupture affective, maladie, deuil, licenciement, burn out..) nous aide parfois à mettre bas les masques. 

Car sous le masque l’Etre étouffe, il est alors temps de baisser la garde et d’exprimer son véritable « Moi », de réaliser ses rêves les plus inattendus ou les plus fous (pour les autres). 

Pour étoffer ce propos, je vous conseille de regarder l’émission de Jean-Pierre Elkabbach à la Bibiothèque Médicis, sur le thème « Changer de Vie » où vous retrouverez des témoignages entre autres de l’humoriste Carole Vigneaux qui quitte sa robe d’avocate suite au décès de son grand-père pour devenir humoriste et surtout être « elle »; de l’écrivain Guillaume Musso, professeur de sciences économiques qui décide d’aller vers sa passion de l’écriture suite à un grave accident de voiture; de Laure Azéma (Wine Hémisphères Conseil en sommellerie) qui quitte le monde de la finance et de l’industrie car elle en a marre de « jouer le hamster dans sa roue » pour aller vers sa passion du vin qui lui rappelle son grand-père et « les pêches trempées dans le vin rouge ». 

Autant d’histoires qui peuvent peut-être vous faire écho, ou tout simplement vous faire réfléchir et il en existe bien d’autres tout autour de vous. 

Je reprends pour conclure, la fin de l’émission et ce que cite JP Elkabbach :  

« J’ai couru longtemps pour me rattraper. J’avais beau m’essouffler, je n’y arrivais pas. Et puis, un jour, je me suis assis au bord de la route pour m’attendre et, quand je suis passé, j’ai marché sans hâte à côté de moi, du même pas que moi-même. Depuis, je suis très calme ». Claude Roy – Le Rivage des jours

Un partage, un commentaire, une demande : réagissez si vous le ressentez…;-)

 Au plaisir de capter votre instant, 

Marie 

Bibliothèque Médicis: « Changer de Vie »

Bande-annonce du film « Into the Wild » de Sean Penn

« Tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais »

Ile et Vilaine, France

Ile et Vilaine, France

Vous est-il déjà arrivé qu’un acte manqué débouche sur une idée, une pensée, une inspiration, une action à laquelle vous ne vous attendiez pas mais qui est très exactement ce dont vous aviez besoin à ce moment là ? 

Sensible aux mots, aux émotions et aux messages, j’essaye autant que possible de regarder la cérémonie de clôture du festival de Cannes pour y découvrir le palmarès. Dimanche 24 mai, je me poste donc devant internet (je n’ai pas de télé) pour regarder ce fameux palmarès 2015. Sauf que sans m’en rendre compte sur le moment, je me trompe et regarde en fait le palmarès 2014, que je n’avais pas vu l’an dernier au demeurant (et oui le voilà mon acte manqué). 

Je découvre alors le jeune acteur, réalisateur, scénariste et producteur canadien Xavier Dolan qui reçoit le Prix du Jury (ex-aequo avec Jean-Luc Godard) : Mélange des générations…. Déjà cela m’interpelle et je trouve cela intéressant. 

Puis ce jeune homme, rempli d’émotions, s’exprime et au lieu de faire un étalage de remerciements, décide de s’adresser à Jane Campion, présidente du Jury. 

 Ce message profond, puissant, est porteur de beaucoup d’espoir : « La Leçon de Piano est le premier film que j’ai vu et il m’a aidé à définir qui je suis »…. »Chacun a ses goûts et certains critiqueront ce que vous faites et qui vous êtes. Mais accrochons-nous à nos rêves. Ensemble nous pourrons changer ce monde qui a besoin d’être changé. Il faut émouvoir le public, le faire pleurer, rire. Notre ambition n’a pas de limites à part celles qu’on se construit soi-même. En bref, tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais« . Xavier Dolan

J’ai voulu partager cela avec vous, car si vous avez un projet qui vous tient à coeur, ne le laissez pas croupir dans le fond d’un tiroir ou à l’intérieur de vous même, décidez de le faire émerger et de le mener à bien. Osez exprimer ce dont vous avez envie et donnez-vous les moyens d’une façon ou d’une autre d’aller jusqu’au bout. Notre chemin est parsemé de rencontres, d’événements ou d’instants qui nous tiltent ou qui orientent notre existence à condition de les reconnaître, et de les saisir comme de belles opportunités. 

 Qu’en pensez-vous ? 

Au plaisir de capter votre instant, 

Marie 

https://www.youtube.com/watch?v=uXsDT6SJRMc

J’étouffe, ce n’est plus ça, qu’est-ce qu’il m’arrive ?

Roue de Hudson

Roue de Hudson

Pour nous qui avons la quarantaine révolue, nos parents et nos grands-parents bien souvent faisaient toute leur carrière dans la même entreprise ou dans le même métier. Le chemin était relativement linéaire. Ils se posaient moins de questions qu’aujourd’hui.

 Depuis 30 ans, les crises, les cessions-acquisitions d’entreprises, les fusions, les plans sociaux, ont changé la donne et ce modèle linéaire n’est plus vrai.

 La conséquence est que les personnes actives ou qui deviennent inactives ont du mal à trouver leurs repères, étouffent parce que cela va trop vite et que changer n’est pas si simple. Enfin elles se demandent ce qui leur arrive et vers quelle issue aller.

Le changement est un processus permanent à l’extérieur, mais aussi à l’intérieur de nous. Frédéric Hudson, coach et professeur à l’université de Columbia propose de voir notre vie comme une succession de cycles constitués chacun de 4 phases : un lancement, une désynchronisation, un désengagement puis un renouveau. Connaître ce modèle permet de mieux comprendre ce que nous vivons dans nos transitions personnelles et professionnelles.

Un chapitre de vie professionnelle ou extra-professionnelle peut être un projet, une mission, un job etc. Dans notre expérience du changement, Frédéric Hudson décrit les 4 phases suivantes, qui se succèdent avec des allers-retours possibles.
 
Identifier où nous en sommes aujourd’hui, dans quelle phase, nous permet de mieux comprendre ce que nous expérimentons, et de faire les meilleurs choix pour répondre à notre projet de vie.

 

 Phase 1 – Alignement – « C’est parti ! »

Lire la suite

Construisez la place de votre nouveau monde !

Lisbonne, Portugal

Lisbonne, Portugal

En partant de chez moi pour aller à mon bureau, comme il faisait beau et sec et que je suis dans l’énergie de l’instant présent, j’ai décidé d’y aller à pied ! 

 Je suis contente de cette idée, car non seulement cela me fait faire de l’exercice 😉 mais également cela m’a permis d’observer ce qu’il y avait autour de moi sur le chemin : lever les yeux, observer les gens, les regards, les expressions, les panneaux publicitaires, les vitrines. Contente de ma récolte, j’avais envie de partager un petit florilège avec vous : tout d’abord j’ai vu le sourire radieux d’une jeune femme, visiblement malade mentale, mais comme elle riait aux éclats avec la personne qui l’aidait à traverser la rue, nos regards se sont croisés et j’ai aimé; puis la vitrine d’un magasin indiquant « liquidation totale d’hiver », et la publicité « la puissance de la fibre est là », une devanture : « décorer, innover » et enfin le tapis de souris sur mon bureau : « on s’engage ». 

 Oui et alors, me direz-vous ?  Lire la suite

Le chemin et les rencontres…

Saint-Paul de Vence

Saint-Paul de Vence

 

Imaginais-je ce 26 juillet 2010 lorsque je quittais l’entreprise dans laquelle je travaillais depuis 18 ans que 4 ans et demi plus tard je serais en train de vous écrire ainsi et que j’accompagnerais des femmes et des hommes à faire émerger le projet professionnel ou extra-professionnel qui leur tient à cœur ?

 

Et bien non, à l’époque je n’avais pas conscience que j’étais capable de créer quelque chose qui me tienne à coeur. Pourtant, déjà 2 ans avant mon départ, des signes d’essoufflement, de besoin de changement s’étaient manifestés mais je ne les avais pas écoutés…

Une partie de moi voulait s’exprimer sans que je sache ou comprenne ce qu’elle avait à me dire.

« Santiago, un berger andalou, part à la recherche d’un trésor enfoui au pied des Pyramides. Lorsqu’il rencontre l’Alchimiste dans le désert, celui-ci lui apprend à écouter son cœur, à lire les signes du destin et, par-dessus tout, à aller au bout de son rêve. » L’Alchimiste – Paolo Coelho

L’important pour réaliser ce qui nous tient à cœur, ce sont le chemin et les rencontres. Lire la suite

Le conte du pot fêlé

 

Bussana Vecchia, Italie

Bussana Vecchia, Italie

 

« Il était une fois une vieille chinoise très pauvre qui habitait une petite maison.

Son mari avait creusé un puits près de cette maison, mais un jour son mari mourut et le puits s’assécha.

Depuis lors, elle devait aller chercher de l’eau à un ruisseau assez éloigné.

Pour transporter cette eau dont elle avait besoin tous les jours, elle avait acheté deux grands pots.

Elle suspendait chaque pot à l’un des deux bouts d’une perche qu’elle portait appuyée derrière son cou; mais l’un des deux pots était fêlé et l’autre, en parfait état. Ce dernier était bien plein quand elle était de retour dans sa maison, par contre, le pot fêlé, à la fin de la longue marche de retour du ruisseau jusqu’à la maison, était à moitié vide.

La pauvre chinoise ne ramenait donc chez elle qu’un pot et demi d’eau.

Or, voyez-vous, en Chine, les pots pensent. Lire la suite

Re-penser sa vie !

Saint-Martin de Vésubie, France

Saint-Martin de Vésubie, France

Je ne sais pas si c’est la même chose pour vous, mais autour de moi actuellement j’entends plein d’informations du type : untel vient de faire un burn out, untel vient de déclencher une maladie grave, untel a son couple qui est en train d’exploser, untel est en crise avec son employeur, untel pète les plombs…..et j’en passe….

Quand j’entends ou je vois cela, j’ai envie de hurler : STOP !!!!

Posons-nous les bonnes questions ! Re-pensons notre vie !

Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond ! Comment arrive-t-on à de tels extrêmes ? Sommes-nous obligés d’aller jusqu’à l’épuisement, la douleur, la colère ?

Pourquoi l’être humain a-t-il cette capacité à se faire autant de mal ? Lire la suite