De la chenille au papillon

Florac, France

Florac, France

Comme cela fait un moment que je ne vous ai pas écrit, je vais vous raconter une histoire magnifique, celle de la transformation d’une chenille en papillon :

La Chenille 

Le stade larvaire a pour fonction d’emmagasiner les nutriments et l’énergie nécessaires à la transformation en papillon.

5 à 20 jours après la ponte, la petite chenille découpe l’oeuf (appelé aussi Chorion) à l’aide de ses mandibules, puis elle le dévore, c’est là son 1er repas. Ensuite elle va devoir s’organiser pour se nourrir et éviter de devenir elle même le repas d’un prédateur. D’abord il faut rester sur la plante; elle tisse un petit fil de soie pour s’y accrocher.

La chenille s’attaque très rapidement à la végétation et passe la plupart de son temps à manger. Elle grossit vite et devient jusqu’à 1000 fois plus grosse qu’à la naissance. Mais sa peau n’est pas extensible à l’infini, la chenille remplit très vite l’épiderme qui se distend et devient trop étroit. Sous ce dernier se forme un nouvel épiderme plus grand. L’ancienne peau durcit et la chenille en sort: on appelle cela la mue. 4 à 5 mues seront nécessaires avant la fin de sa croissance. La chenille s’arrête de manger 1 jour avant la mue et recommence dès que sa nouvelle peau est complètement formée. Lire la suite

Inconfort et Croissance

Inconfort et croissance

Ile d’Elbe, Italie

Vous êtes face à un défi, un challenge, une prise de décision : ressentez-vous un inconfort intérieur, un malaise qui peut aller jusqu’à ce que l’on pourrait qualifier de crampes d’estomac ? Comme l’acteur face à son trac avant d’entrer en scène ?

Et puis, dès que vous avez passé le cap, dès que vous avez posé un acte, mis le pied sur la scène, pris la décision, d’un coup ce malaise se dissipe et vous vous sentez plus léger, plus fort, le sourire aux lèvres, vous vous sentez conquérant(e), prêt(e) à affronter de nouveaux obstacles.

Vous avez grandi !!!

Cette période d’inconfort, que je pense nous vivons tous à un moment ou un autre de notre existence, avec des intensités et des durées différentes, correspond à une phase de croissance intérieure. Nous sommes en train de pousser les parois  de notre aquarium devenu trop étroit. Nous poussons dans toutes les directions et cela nous demande de l’énergie, cela nous fatigue, peut également aller jusqu’à nous épuiser : Lire la suite

Vivre Sa Vie

Vivre sa Vie

Prague, République Tchèque

 

Je suis inspirée aujourd’hui par l’article écrit par une amie coach, Maryse Queysson (http://potentielepanouissement.com/2013/03/01/vivre/) car il est en parfaite résonnance avec ce que je viens d’expérimenter la semaine passée et ce à la fois professionnellement et personnellement. Merci Maryse.

Des événements dans notre vie nous permettent de réfléchir, de se dire, ce que je fais a un sens et je sais pourquoi je le fais.

Ce fut le cas avec mon atelier créatif du 27 février. J’y ai rencontré des personnes magnifiques, des êtres qui se sont lâchés pendant une journée et qui ont donné, partagé, exprimé ce qu’ils avaient à l’intérieur d’eux-mêmes dans l’instant, leur créativité, leurs émotions, leur vérité du moment.  Je les remercie d’avoir osé et aussi de m’avoir fait confiance. Chacun dans son unicité et sa beauté intérieure m’a confortée dans le fait que j’exerce un beau métier et que tout cela est juste.

Et puis, comme une petite sonnette, la vie vient aussi nous rappeler qu’elle ne tient qu’à un fil…

Du fond de mon coeur, je vous invite à vous qui me lisez présentement, à vivre  chaque instant de votre vie en profondeur, ne passez pas à côté de vos envies, de vos plaisirs, de vos rêves. Ressentez ce moment présent. Ecoutez ce qui se passe à l’intérieur de vous et rappelez vous : « accepter sa vulnérabilité, c’est avoir le courage d’être imparfait ».

Il n’y a pas de courage sans peur. Et les peurs font avancer. Carl Gustav Jung a écrit : « Trouvez ce dont une personne a le plus peur et vous saurez de quoi sera faite sa prochaine étape de croissance ». Je trouve cela tellement juste et vrai, pour l’avoir expérimenté et le voir autour de moi.

Tout est en constante évolution. Faire preuve de flexibilité est aujourd’hui le maître mot si nous voulons rester debout. Lâcher-prise. Vivre pleinement chaque instant. Ne laisser personne d’autre que soi prendre les décisions de sa vie. Oser être soi. Vivre sa vie et pas celle de quelqu’un d’autre.

Je vous souhaite une belle journée ensoleillée (à l’extérieur comme à l’intérieur).

Restez bien connecté(s) à ce blog car les dates des prochains ateliers créatifs arrivent très prochainement.

Et si vous voulez me parler de vos rêves, de vos projets, je suis là. Contactez-moi.

Au plaisir de capter votre instant,

Marie Ortoli