Le Lâcher-prise ? Qu’es aco ?

Vence, France

Vence, France

« Savez-vous comment on capture les singes en Indonésie ? On met une orange dans une grosse citrouille, le singe y glisse sa main, prend le fruit, mais n’arrive plus à ressortir sa main. Comme il ne veut pas lâcher l’orange, il reste là, coincé et on le capture« . (extrait  du petit cahier d’exercices du lâcher-prise Rosette Poletti et Barbara Dobbs)

Pour pouvoir lâcher-prise, il est nécessaire en tout premier lieu de savoir à quoi nous nous accrochons. Quelle est cette orange qui nous rend prisonnier (ère) et qui nous empêche d’avoir les mains libres.

Il existe beaucoup de type d’oranges : ce peut être des croyances limitantes (je suis nul(le), je n’y arriverai jamais…); ce peut être des ressentis émotionnels (culpabilité, rancoeur, blessures, deuils, maladies…), ce peut être notre propension à vouloir contrôler tout et tout le monde, car bien-sûr, si nous ne faisons pas telle ou telle chose, ce sera mal fait ou les autres pourront penser que nous ne sommes pas capables de le faire, et puis contrôler c’est rassurant. Ce peut être en cette période estivale, la pile de dossiers qui va s’accumuler pendant notre absence, la pile de linge qu’il faut absolument repasser avant de partir et puis aussi toutes ces petites contrariétés de la vie quotidienne : la queue pour acheter le journal, les embouteillages, le bus qui nous passe sous le nez, les grèves, la météo (trop chaud, trop froid, trop humide…). Et puis c’est aussi cette course que nous menons tous après le temps qui passe soi-disant trop vite (et oui c’est notre perception et uniquement notre perception).

Bref les oranges ne manquent pas, la liste ci-dessus n’est bien évidemment pas exhaustive et je suis sûre qu’en me lisant vous en avez trouvé plein d’autres.

La question à se poser, là tout de suite, c’est de vous demander quelle est l’orange que vous tenez bien serrée dans votre main. Une fois identifiée, seriez-vous prêt(e) à la lâcher ? Si oui, bravo ! Vous venez de vous faire un beau cadeau. Si, non, identifiez pourquoi vous ne voulez pas la lâcher ? Et si vous lui donniez une autre forme, un autre nom, une autre couleur, est-ce que cela changerait un peu votre position ? Quel serait le petit élément qu’aujourd’hui, parce que c’est ainsi, vous pourriez lâcher ?

Car ce qu’il faut savoir c’est que lâcher-prise, ce n’est pas « laisser tomber », ni « laisser faire » c’est au contraire accepter « ce qui est » et trouver les solutions pour « faire avec » autrement.

Lâcher-prise c’est prendre du recul, changer son regard sur les événements ou les personnes.

C’est la résistance à ce qui est, qui cause la souffrance, qui fait que nous menons un combat (généralement avec nous-mêmes) et que nous perdons une énergie folle. Quand nous lâchons prise, que nous sommes dans l’acceptation de ce qui est là, présent, nous nous libérons. Nous retrouvons l’essentiel, la liberté intérieure…

Alors avez-vous identifié une orange ? Celle que vous êtes prêt(e) à lâcher ? Avez-vous envie de vous libérer, ne serait-ce qu’un petit peu, à votre rythme ?

Profitez de cette période propice au décalage des habitudes.

Au plaisir de capter votre instant,

Marie

Quelques suggestions de lecture (parmi tant d’autres) :

  • Petit cahier d’exercices du lâcher-prise – Rosette Poletti et Barbara Dobbs
  • Lâcher-prise pour trouver son équilibre – Frédérique Van Her
  • Le guide du lâcher-prise : trouver sa liberté intérieure – Frédérique Van Her
  • Vivre au positif…et changer le cours de sa vie – Marie-France Muller

……

Quid de l’après vie active ?

Saint-Martin de Vésubie, France

Saint-Martin de Vésubie, France

 « Le passé n’est plus, l’avenir n’est pas encore. La seule réalité que nous ayons est l’instant présent ». Sogyal Rinpoché

Je rajouterai à cela que c’est dans le présent que l’on construit son futur.

Je rencontre beaucoup de personnes qui arrivent aux portes de la retraite, qui ont eu une vie active intense, voire non stop, qui ont vécu à 200% pour leur vie professionnelle et qui se retrouvent désorientées à cette approche de l’inactivité. 

Sortir d’un rôle social, avec une jolie étiquette « Directeur commercial », « Responsable de production », « Assistante commerciale », « DAF », « DAQ », « DSI », « BU Manager », « Country Manager », « R&D Manager »…. est très angoissant si nous ne nous préparons pas à autre chose. 

Mais cela veut dire quoi se préparer

Lire la suite

La Vie est un Voyage

Sculpture de Bruno Catalano à Saint-Paul de Vence, France

Sculpture de Bruno Catalano à Saint-Paul de Vence, France

 

En cette fin d’août et à l’approche de la rentrée, pour vous retrouver, je voulais vous faire cadeau d’un magnifique poème que j’ai découvert cet été et qui m’a touchée, il est écrit par Madeleine Marie Davaine dans Poèmes d’Essence – Ciel.

Découvrez le et savourez le …..

 

« La Vie est un Voyage

Au fil des ans, au fil des âges,

La Vie est un Voyage au long cours,

Parfois croisière sur un paquebot majestueux,

Parfois randonnée périlleuse, où le souffle devient court.

Peu importe, pourvu qu’Il vous apprenne à être Vertueux,

A devenir Sages… La Vie est un Voyage

Au fil des ans, au fil des âges.

  Lire la suite

Créer son authenticité

Créer son authenticité

Cosne sur Loire, France

En me promenant dans les rues de Cosne sur Loire, mon regard a été attiré par cette enseigne : j’ai vu ce boulanger avec sa baguette à la main, l’âne qui le suit et son moulin mais surtout la mention :  « Pains de tradition française »….

Cela m’inspire l’authenticité…

Etre authentique dans ce que nous faisons et ce que nous sommes. Bannir tout ce qui nous en éloigne. Etre vrai(e). Respecter qui nous sommes intrinsèquement, pour réaliser nos aspirations profondes sans artifices, juste avec nous. Lire la suite

Oser

Oser

Vence, France

 

Pourquoi est-ce si compliqué d’oser ? Pourquoi passons-nous notre temps à hésiter, douter, se retenir.

Oser dire les mots justes, tels qu’ils sont ressentis dans l’instant : « je t’aime », « je pense à toi », « j’ai de la peine », « je suis heureux », « tu m’a blessé(e) », « j’ai mal », …

Oser agir, prendre la parole en public, chanter, danser, crier, inviter à danser un garçon, une fille, sauter d’un plongeoir, nager, escalader une montagne, partir, rester,….

Oser s’affirmer. Oser dire non. Oser exprimer ses choix, ses goûts, ses envies…

Oser demander : de l’aide, de l’argent, de l’affection, de la douceur…

Oser déplaire.

Oser se faire plaisir. Oser réaliser son rêve, son projet.

Oser continuer malgré les contraintes, l’adversité, les avis contraires…

Oser se montrer dans sa vérité du moment, dans son authenticité, avec ses forces et ses faiblesses.

Oser rime souvent avec s’autoriser. Lâcher les barrières des croyances qui nous empêchent d’être nous-mêmes, de laisser s’exprimer notre être profond, le Vivant qui est en nous, qui nous rend créatif.

Et vous ? Où en êtes-vous ? Qu’avez-vous osé ces derniers jours ? Personnellement, j’ai osé demander de l’aide et j’en suis fière.

Aujourd’hui, faites-vous un cadeau : osez laisser s’exprimer votre créativité. Osez l’aventure d’une expérience unique, ludique, inoubliable.  Vous allez vous étonner vous-même, postulez pour : Un voyage extra-ordinaire.

Au plaisir de capter votre instant !

Marie Ortoli

Un pas après l’autre…

Un pas après l'autre...

Tende, France

La semaine dernière, une de mes clientes m’a dit : « depuis le temps que je réfléchis et que je travaille sur mon projet professionnel, je devrais avoir trouvé ce que je veux mais c’est toujours le flou, la confusion… J’ai l’impression de ne pas avancer, de faire du sur place, j’en ai marre, je suis fatiguée. « 

Comme je la comprends !  Je suis moi aussi passée par là et vous aussi qui me lisez, peut-être pensez-vous la même chose.

Quand j’étais comme cette cliente, dans cette phase de réflexion où l’on veut aller vite, très vite, comme une course contre soi-même, en s’agaçant tout seul, nous oublions un élément fondamental : c’est NOTRE RYTHME !

Ce que j’ai appris personnellement, dans mon corps et dans mon âme, c’est que j’avais mon propre rythme. Et le mien est différent de chacun des vôtres. Ok, je suis lente. Et après ? Qui ça gêne, à par moi-même ? Après quoi suis-je obligée de courir ? A qui suis-je obligée de me comparer ? Pour quoi faire ? Lire la suite

Prendre de la hauteur

Prendre de la hauteur

Région de Saumur, France

Vous est-il arrivé de vous dire : « aujourd’hui, rien ne marche comme je le souhaite ! »

Souvenez-vous : le café s’échappe de la cuillère et tombe en pluie fine sur le carrelage avant même d’arriver dans la cafetière, dès le réveil!….

Le pommeau de la douche vous reste dans les mains ! grrr…

L’ordinateur, bien-sûr ce jour-là plante….

Et là, personnellement, pour l’avoir vécu, je sens que cela monte…ça énerve, ça grince, ça coince !…mais pourquoi, pourquoi cela ne marche pas ?….et puis en général, c’est le jour où on est pressé, ou bien que l’on a un dossier important à imprimer, un article à écrire sur son blog (je ne peux quand même pas, ne pas vous écrire, à vous mes chers(ères) lecteurs(rices))….

Pendant une période de ma vie, je serais partie en vrille, comme on dit !

Mais aujourd’hui, je me dis : « ok, le café est tombé. C’est agaçant, certes, mais en même temps, je suis maladroite ou pas réveillée…;-)

Le tuyau de la douche ne tenait plus ? Mais cela faisait un moment que cela menaçait et bien voilà à force d’attendre, ça lâche !

Et l’ordinateur ? Ah, là, là, cette bête mystérieuse….aurais-je un mauvais flux magnétique ou ai-je fait une mauvaise manip ?

Et si ? Lire la suite

« En…Je(u) »

L'En..Je(u)

Florence, Italie

Que les individus sont beaux quand ils révèlent qui ils sont et ce qu’ils veulent devenir !

Je crois que je ne me lasserai jamais d’observer, d’écouter, de regarder cette beauté qui émane de celui ou celle qui vibre parce qu’il se reconnecte à lui(elle)-même.

J’ai choisi aujourd’hui de partager avec vous un joli petit ange qui avait attiré mon œil lors d’un superbe voyage à Florence, ville d’art, ville de rêves, ville de beauté.

Lors d’un de mes ateliers créatifs, ce petit ange a rencontré l’une des participantes, celle-ci a alors partagé avec le groupe :  « cet atelier c’est pour moi  : « l’En…Je » « .

Et oui, revenir à soi, se reconnecter à soi, aller en soi, pour faire émerger ce qui est essentiel, ce qui fait sens pour soi. Ne serait-ce pas le plus beaux des « enjeux » ?

Est-ce que cela résonne en vous ? Etes-vous prêt(e) à vous consacrer une journée de votre vie ? Rien que pour vous ?

Je vous invite à faire une pause, à clarifier vos idées, à réveiller vos sens pour laisser émerger votre créativité…

Alors, allez-y ! Osez l’expérience : contactez-moi.

Au plaisir de capter votre instant,

Marie Ortoli

.

L’Horloge Astronomique

L'Horloge Astronomique

Prague, République Tchèque

Dans quelques heures, les douze coups de minuit annonceront le passage à la nouvelle année… Que d’instants captés dans cette année écoulée, que d’instants vécus intensément…Un instant capté, c’est un temps arrêté. On parle aussi beaucoup de l’importance de vivre l’instant présent et de le vivre pleinement.

Alors aujourd’hui, pour faire un clin d’œil au temps qui passe, je partage avec vous l’histoire d’une horloge : celle de l’Horloge Astronomique médiévale qui se situe sur la place de la Vieille-ville de Prague. Comme bon nombre de touristes, j’ai admiré cette horloge et je l’ai photographiée.

Alors un peu d’histoire et d’explications : Lire la suite

La Rue en Or

La Rue en Or

Prague, République Tchèque

 

En ce lendemain de Noël, je vous ai ramené un petit cadeau…

J’ai trouvé cette couronne sur la porte d’une minuscule maison-boutique se trouvant dans « La Rue en Or » de Prague.

Passer Noël à Prague, c’est s’offrir une parenthèse enchantée, où la magie de Noël se mèle à la beauté d’une ville chargée d’histoire et de richesses architecturales. Les yeux équarquillés, l’appareil photo ne m’a pas quittée malgré la grisaille, la pluie, un peu de neige, de froid, quelques rayons de soleil mais surtout la chaleur dans le coeur et le plaisir de profiter de l’instant présent entourée de personnes qui me sont chères….

Cette couronne dans la rue en or vient symboliquement vous saluer et ouvrir la porte à celui ou celle qui a envie, comme moi à Noël, de s’offrir une parenthèse enchantée. De prendre un temps, pour se poser et réfléchir à un projet qui lui tient à coeur. Qui se dit, et pourquoi pas en 2013 ?

Après ce 21 décembre qui est venu annoncer le changement. Qu’est-ce qui vous retient d’aller de l’avant aujourd’hui, d’oser passer la pas de la porte et de rentrer dans ce qui, pour vous, peut devenir « La Rue en Or » ?

Alors n’hésitez plus. Et surtout ne restez pas seul(e), faites-vous accompagner. Contactez moi rapidement pour en parler.

Au plaisir de capter votre instant,

Marie Ortoli